Ne négligez pas l’importance d’un arrêt de travail pour votre profession

L’arrêt de travail n’est pas un simple document que vous transmettez à votre employeur afin de jouir de quelques jours de vacances. Il signifie votre incapacité à vous rendre au bureau pour diverses raisons, mais dans le cas d’une fraude, les conséquences sont parfois très sérieuses.

L’absentéisme abusif peut susciter une perte de confiance auprès de votre employeur

Certains pensent qu’il suffit de se rendre chez son médecin afin de jouir d’un arrêt de travail dans les règles de l’art. Imaginons, vous n’avez pas réellement un symptôme particulier, mais davantage une faible envie de rejoindre votre bureau. Vous n’arrêtez pas de penser que des vacances pourraient être bénéfiques pour votre santé. Complaisant, ce professionnel de santé accepte de vous rédiger ce document qui devra être remis à votre employeur. Ce dernier suspectant une fraude décide de riposter, car il est convaincu que cet absentéisme abusif peut avoir des conséquences sur la productivité de son entreprise. Il se rapproche d’un spécialiste de la contre-visite médicale.

Attention, un arrêt de travail complaisant peut rapidement vous coûter votre place

La procédure est relativement simple, car un professionnel mandaté par la société est dépêché sur place, à savoir votre domicile puisqu’il est noté dans votre arrêt de travail. Bien sûr, les heures de sorties sont respectées à la lettre. Vous pouvez tout à fait refuser cette visite, mais soyez conscient que des répercussions seront au rendez-vous. Généralement, les indemnités sont supprimées et la confiance accordée à votre personne subit une chute drastique en quelques secondes. Si vous acceptez et que le professionnel découvre la supercherie, c’est votre place dans l’entreprise qui peut se retrouver sur la table. Par conséquent, l’arrêt de travail ne doit pas être pris à la légère surtout si la situation ne nécessite pas à une telle mise entre parenthèses.

Une journaliste a fait les frais de son mensonge

Plusieurs affaires ont déjà illustré cette tendance, car les employeurs tentent de lutter le plus possible contre l’absentéisme abusif, ils dégainent donc des médecins spécialisés qui auscultent les employés afin d’étudier la véracité de cet arrêt maladie. Même si votre patron n’est pas de doutes concernant votre parole, vous pourriez vous trahir à cause des réseaux sociaux. Ce fut d’ailleurs le cas d’une journaliste qui était censée être en arrêt maladie, mais des photos d’elle, dévoilant ses vacances à Deauville, n’ont pas été très bien perçues, elle a écopé d’un licenciement.

Leave a comment