Le lancement de la livraison par drone retardé pour Amazon

livraison par drone amazon

Si plus d’un consommateur a certainement hâte de profiter des avantages de la livraison par l’intermédiaire d’un drone, les commerciaux eux sont encore plus impatients de réaliser officiellement leur tout premier service en faisant appel à un tel engin. Toutefois, pour sa part, Amazon devra encore attendre avant de démarrer sa nouvelle affaire.

Livraison par drone : le projet Amazon Prime Air, retardé

Pour Amazon, la première livraison à domicile par drone officielle, ce ne sera pas pour demain. Pour cause, comme l’avait déjà averti la FFA ou Federal Aviation Administration, autorité américaine de contrôle de la sécurité aérienne, un tel projet s’avère particulièrement compliqué. Car, il en va donc de la sécurité aérienne et le projet du géant du e-commerce semble aller à l’encontre de la réglementation y afférant. Ce dernier tient à substituer rapidement les hommes livreurs par ces robots livreurs, qui seraient notamment plus rapides et plus économiques. Mais, la nouvelle loi sur l’encadrement des drones avancée par la FAA semble ne pas tenir compte de l’Amazon Prime Air, le projet de livraison par drone en question d’Amazon.

Les nouvelles règles d’encadrement des drones aux Etats-Unis

La FFA paraît tout faire pour empêcher Amazon Prime Air de se concrétiser : les nouvelles règles d’encadrement des drones aux Etats-Unis concernent précisément les intentions d’Amazon via ce projet de livraison par drone. En effet, la nouvelle loi, impliquant notamment les petits drones de moins de 22,5 kg, interdit aux opérateurs de faire survoler leur machine à perte de vue. Autrement dit, impossible pour Amazon de piloter à distance depuis ses locaux ses petits engins, ou encore d’effectuer un pilotage par intelligence artificielle. Néanmoins, tout n’est pas perdu pour ce géant du commerce, qui peut toujours adapter et présenter ses nouvelles règles d’utilisation de petits drones, comme le précise la FAA. Dans l’Hexagone, aucun projet de ce type n’a encore été proposé, pour la simple raison que le ministère de la Défense est opposé à la livraison par drone.

Leave a comment